extrait de Gazoline :

 

"Le compteur tourne. Nous voici à l’ orée d’ une nouvelle année qui nous promet quelques jolis bouleversements avec un contrôle technique plus dur, la mise en place du nouveau système d’ immatriculation, et des publicités qui nous incitent à envoyer à la casse nos "vieilles" croûtes pour acheter ces autos modernes soit-disant moins polluantes. Dans ce climat d’ autophobie, avons nous encore le droit de nous réjouir ??? Bien sur ,et nous n’ allons pas nous en priver. Rouler en ancienne est devenu un geste citoyen pour protéger la planète de nos enfants . Dans une société qui pratique le gaspillage, nous recyclons, nous réparons, nous remettons en état. Nous contribuons, par là-même, à la sauvegarde d’ un savoir-faire et à la préservation d’ un patrimoine industriel et culturel. En leur évitant la casse et les aléas d’ un recyclage qui ne les concerne que très peu, nous limitons les effets polluants qu’ elles pourraient avoir sur la nature et les hommes. Au lieu de nous montrer du doigt, nos politiques feraient mieux de nous applaudir et d’ encourager l’ énergie que nous déployons pour continuer à les faire vivre. et les adapter à ce monde qui n’ en veut pas. Hier, nous avons abandonné le plombé pour le sans-plomb. Demain, nous roulerons à l’ E 85, beaucoup plus facilement que les modernes qui devront partir à la casse , incapables de s’ adapter à ce changement-là. Après-demain, nous roulerons à l’ eau, au jus de pilou-pilou ou à l’ extrait de fiente de mouette… Nous nous plions aux règles, mais nous ne rompons pas."

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour extrait de Gazoline :

  1. Clotaire dit :

    J’ai toujours pensé que le "progrès" et la "modernité" avait ses limites… d’autant plus que le progrès, arrivé à un stade (ce stade où une "minorité" de techniciens pointus s’accapare la maitrise du progrès, et donc un pouvoir vis à vis de ceux qui ne le maitrise pas), ne nous apporte plus que confort, et non plus du bonheur!!! Dans les 70’s on pouvait faire le tour du monde en Dodoche (comme partir fumer des joints en Inde!!!), et n’importe quel débrouillard pouvait réparer sa voiture dans n’importe quel coin paumé du monde (comme faire un joint de culasse en bouse de zebu et en paille [voir le manuel de Land Rover])… Aujourd’hui, avec une technicitée qui nous dépasse, des "normes" toujours plus strictes et sévères (qui finalement ne sont pas forcément au bénéfice de l’homme, du"progrès" voir même de la nature mais plutôt à des activités disons… non-philantropique et monnayable!) on perd la boussole!!! Alors moi je dis, rentrons en résistance mes frères, car rien ne vaut le rustique, une pincée de débrouillardise et surtout de la passion!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s